burger menu

Les anciens acteurs

Ils ont aimé jouer dans La Passion - Cliquez sur les photos de nos anciens acteurs...

Fabrice DROUELLE
Fabrice DROUELLE
Journaliste
Jean TEULÉ
Jean TEULÉ
Écrivain
Dominique VERDEILHAN
Dominique VERDEILHAN
Chroniqueur judiciaire

Fabrice Drouelle, journaliste


Journaliste, après plusieurs années comme reporteur à France Inter, il y présente le journal de 19h00 de 1999 à 2002. Entre 2002 et 2005, il anime le 13/14. Il présente le journal de 8h00 de France Inter de 2008 à 2010. À ce poste, il aura le titre très envié d'"homme le plus écouté de France". De 2010 à 2014, avec Patricia Martin, il est producteur et présentateur du 7/9 du week-end, toujours sur France Inter. Il est producteur et présentateur de l'émission "Affaires sensibles" sur France-Inter depuis la rentrée de 2014.

Il a joué quatre ans dans la Passion et a interprété trois fois le rôle de Ponce Pilate.

"Mon métier, par la force des choses, me met dans la réalité dont je suis un observateur actif.
J'avais envie de trouver un créneau d'expression dans l'imaginaire. Je l'ai trouvé dans le théâtre.

J'aime le rôle de Pilate. C'est un homme de pouvoir et de doute à la fois. Face à Jésus, il a une démarche rationnelle qui s'apparente à l'état de droit qui est au fond une notion très moderne.

On s'aperçoit finalement qu'il y a deux mille ans, on en avait déjà une esquisse.

Jouer un rôle dans cette pièce n'est jamais un acquis. Etre distribué est toujours une conquête".

Plus d'infos...

Jean Teulé, écrivain


Homme aux multiples facettes, Jean Teulé a commencé par la bande dessinée à "L'Écho des savanes", avant de se lancer dans l’univers du petit écran avec des émissions comme "L’Assiette anglaise", aux côtés de Bernard Rapp, ou "Nulle part ailleurs" sur Canal +.

Mais c’est bel et bien l’écriture qu’il préfère. Il commence donc à publier des romans comme "Rainbow pour Rimbaud" en 1991, qu’il adapte ensuite au cinéma, "Darling" en 1998, "Ô Verlaine" en 2004 ou encore "Le Magasin des Suicides" en 2007. En 2008, il se plonge à nouveau dans la littérature et offre "Le Montespan", un roman historique drôle, salué par la critique et le public, Prix Maison de la Presse 2008. Suivent d'autres romans : "Mangez-le si vous voulez" en 2009, "Charly 9" en 2011 et "Fleur de tonnerre" en 2013

À Ménilmontant, il a interprété le rôle de Barabbas dans La Passion.

"Si j'ai joué ce rôle de Barabbas, c'est parce que ça me plait ce principe de gens de quartier qui se réunissent pour jouer, et qui tout d'un coup se retrouvent en position de héros, un peu comme des personnages de roman.

En tout cas, si l'idée de la prison est sans doute archaïque, je dois dire qu'il n'y a pas eu une grande évolution depuis deux mille ans".

Plus d'infos...

Dominique Verdeilhan, chroniqueur judiciaire


Journaliste, spécialiste des affaires judiciaires sur France 2.

"J'ai joué dans La Passion parce que j'ai été séduit par les planches. J'avais une vraie envie de théâtre.

Je l'ai fait aussi parce que la vie de Jésus, ce n'est pas n'importe quelle histoire. Et on ne peut pas embrasser ce texte sans émotion.

On m'a proposé le rôle de Nicodème. Je l'ai accepté et je l'ai fait comme un pari personnel. Pour voir si j'étais capable.

Mais c'était bien plus fort que cela. J'étais un maillon dans une chaîne de solidarité avec, sur le dos, cette responsabilité vis-à-vis d'une troupe.

Pour parler de cette partie de la vie de Jésus qui est la Passion, je dirais que dans ce procès, c'est pire que des vices de forme. C'est une justice qui n'existait pas, qui n'avait aucune légitimité. Il n'y a d'ailleurs pas de la part de Pilate et des magistrats une volonté de justice. C'est un procès pour la forme.

Aujourd'hui encore, je garde un très bon souvenir de cette Passion à Ménilmontant".

Plus d'infos...